Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

06/03/2013

Proba-V en route pour l'espace

proba.jpg
Il aura fallu moins de 5 années à la Belgique pour développer ce microsatellite bon marché.
Il est à présent fin prêt à rejoindre l’espace.De là-haut, il fournira de précieuses informations sur les ressources végétales de notre planète.


Proba-V, le petit dernier des satellites “made in Belgium” vient de réussir avec succès sa phase de test garantissant qu’il est apte à affronter l’espace. Ce mercredi, il quittera donc le plat pays direction le Centre spatial guyanais de Kourou d’où il sera satellisé le 19 avril prochain par une fusée Vega. Après Proba-1 et Proba-2, ce nouveau microsatellite commandité par l’Agence spatiale européenne (Esa) et conçu par la Belgique sera dédié principalement à l’observation de la végétation.


 Malgré un volume inférieur à 1 m³ et moins de 150 kg, ce petit satellite fabriqué par la société flamande Qinetiq Space (anciennement Verhaert) est “robuste, simple, autonome et technologiquement avancé”, assure non sans fierté Karim Mellab, directeur du projet à l’Esa. Proba-V embarquera six instruments différents parmi lesquels un télescope à grand-angle permettant d’observer un champ de vue de 2250 km. Car une fois là-haut, ce laboratoire spatial scrutera et immortalisera les ressources végétales de notre planète prenant ainsi le relais des satellites français spot-4 et Spot-5.

 C’est d’ailleurs une version plus compacte mais plus performante du capteur Végétation embarqué sur ce dernier, que Proba-V emploiera, et ce, avec une bien meilleure résolution. “Un des challenges a été de réduire la taille de cet instrument pour parvenir à le monter sur une petite plate-forme. Mais l’évolution de la technologie nous a permis d’avoir des optiques et des senseurs beaucoup plus petits. Grâce à cela, nous sommes même parvenus à diminuer la consommation du satellite.”

Loading...


La santé de la végétation
 
Armé de son tout nouvel instrument Végétation, Proba-V “suivra l’évolution des grands événements météorologiques, le changement climatique ou encore les catastrophes naturelles”, assure Davi Vrancken, directeur du projet chez Qinetiq Space. En outre, il fonctionne dans quatre bandes spectrales ce qui lui permettra de différencier les différents types de végétations (forêt, champ…) et pourra déterminer leur état de santé. Il sera dès lors possible d’améliorer les méthodes d’agriculture et de s’adapter aux changements environnementaux tel que l’évolution des déserts et des réserves d’eau.
Proba-V répondra ainsi aux attentes d’une communauté d’utilisateurs toujours plus importante. Karim Mellab consent que “pour la population, les bénéfices seront indirects” mais cruciaux en cas notamment de catastrophes naturelles.
 
“Lors d’une inondation, on pourra suivre l’évolution de la situation et agir en conséquence. Il s’agira par exemple de repérer les endroits où déployer les forces d’interventions afin d’aider au mieux la population. Idem en cas d’incendie”, ajoute-t-il. “Quotidiennement, Proba-V fournira des images haute définition des endroits qu’il aura survolés. Et tous les deux jours, les utilisateurs auront accès à une carte montrant l’ensemble du globe”, explique Dirk Van Speybroeck, de la société Vito (Vlaamse Instelling voor technologisch Onderzoek) chargée de développer et archiver les données issues de l’instrument.
 
Deux ans et demi de vie

La durée de vie annoncée pour Proba-V est de deux ans et demi mais ses développeurs espèrent que cinq ans après sa mise en orbite celui-ci sera toujours opérationnel.
 
Au vu des belles performances des deux premiers satellites de la série Proba (Project for On-Board Autonomy), le pari n’est pas risqué. Cela laissera ainsi le temps au satellite Sentinel-3 du programme GMES (programme européen d’observation de la Terre) de prendre à son tour le relais et d’assurer, encore et pour toujours, une bonne continuité dans l’observation de notre planète.
 
Leslie Berdelou
Image: Esa
 
 

Pour voir la vidéo de présentation de proba-V: cliquez ici.

06:33 | Lien permanent | Commentaires (0) | | | | Pin it! |

Les commentaires sont fermés.