Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

31/03/2012

Une menace venue du ciel

un_asteroide_devrait_froler_la.jpg

Le ciel va-t-il nous tomber sur la tête dans les prochaines années ? Faut-il s’inquiéter à chaque découverte d’un géocroiseur ? 


En mars 2012, la NASA a publiait un communiqué concernant la découverte d’un astéroïde qui pourrait entrer en collision avec la terre en 2040. Baptisé 2011 AG5, et mesurant 140m de diamètre, il fait partie d’une grande famille, celle des géocroiseurs.

 Ils sont des milliers, allant de quelques mètres à plus d’un kilomètre de diamètre, à évoluer à proximité de la Terre. Leurs passages sont surveillés de près. Une mine d’informations pour certains, ils sont une source d’inquiétude pour d’autres.

Thierry Pauwels est astronome à l’Observatoire de Belgique et un découvreur d’astéroïdes. Il a répondu à aux questions de Lalibre.be.

Il existe des astéroïdes de toutes les tailles, à quel moment considère-t-on qu’il y a une menace pour la Terre ?

On considère qu’un géocroiseur est potentiellement dangereux pour la Terre à partir d’une centaine de mètres, on les appelle alors les PHA (potentially hazardous asteroid). En dessous du kilomètre le danger est local ou régional. A partir d’un kilomètre, l’astéroïde constitue un danger global pour la Terre. Peu importe ou il tombera, toute la Terre sera affectée. Et enfin, avec un astéroïde de moins de 50 m le danger est minime, une grosse partie se sera désintégrée dans l’atmosphère.

Régulièrement la Nasa annonce la découverte d'un nouveau géocroiseur qui passera à proximité de la Terre dans les prochaines années. Au fil du temps, le risque d'une collision est revu à la baisse. Pourquoi est-ce difficile d'évaluer les risques de collision ?

Quand nous découvrons un astéroïde, nous n’avons pas suffisamment de données nous permettant de calculer précisément l’orbite de celui-ci. Comme avec les prévisions météo, il est plus facile de savoir le temps pour le lendemain que pour la semaine suivante. Il faut récolter suffisamment d’informations. De plus, les moindres erreurs sur nos données grandissent au fur et à mesure que le temps avance. Il faut donc accumuler davantage de données afin d’avoir une plus grande précision sur l’orbite de l’objet. Avec suffisamment de données, on peut prévoir une collision cent ans à l’avance.

La communauté scientifique internationale discute-t-elle de la manière de communiquer les informations relatives aux géocroiseurs sans affoler le grand public ?

Le problème s’est surtout posé à la fin des années 90, les astronomes ne savaient pas trop comment communiquer ces informations au monde extérieur. Ils ont finalement créé l’échelle de Turin. Avec un chiffre, on sait quel est le danger et à partir de quand on peut se faire du souci. Graduée de 0 (aucune chance de collision) à 10 (collision certaine avec catastrophe globale), cette échelle tient compte de la taille de l’objet ainsi que de la probabilité d’un impact avec la Terre. Depuis la mise en place de cette échelle, je trouve que la communication avec le public se fait mieux.

Dans le temps c’était vraiment la panique. Tous les six mois, je recevais des coups de téléphone pour me dire qu’un nouvel astéroïde avait été découvert, je devais alors expliquer qu’il n’y avait pas de quoi s’inquiéter. Maintenant cela s’est fort calmé.

A l’heure actuelle, y a-t-il un astéroïde considéré comme potentiellement dangereux pour la Terre, un qui serait particulièrement suivi par les scientifiques ?

Il y a, par exemple, Apophis dont on avait d’abord pensé qu’il pourrait entrer en collision avec la Terre en 2029. Entre temps on a fait suffisamment d’observations pour savoir que ce n’était pas possible, par contre il pourrait repasser en 2036. Apophis étant un astéroïde qui ne passe pas souvent près de la Terre, il est difficile d’avoir de plus amples informations. Les données que nous pourrons recueillir lors de son prochain passage en 2013 devraient nous en dire plus.

 

Interview réalisée par L.Be

18:22 | Lien permanent | Commentaires (0) | | | | Pin it! |

Les commentaires sont fermés.