Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

16/11/2012

Une planète sans soleil: "La nature a beaucoup d'imagination"

planet.jpg

Des astronomes européens et canadiens ont découvert une jeune planète errante, sans soleil. Espace des Sciences a interrogé Philippe Delorme de l'Institut de planétologie et d'astrophysique de Grenoble (CNRS/Université Joseph Fourier), et auteur principal de l'étude.


D'après les observations actuelles, ce type de planète est-il courant?

On ne sait pas encore mais on pense que ça pourrait effectivement être assez courant. Ce n'est pas quelque chose d'exceptionnel mais les planètes errantes sont des objets assez difficiles à détecter. On en a observé assez peu pour l'instant.

Si il est si difficile de les détecter, comment avez-vous procédé ?

CFBDSIR2149 est la planète errante la plus proche de la Terre jamais observée, ce qui a permis d'en faire une étude détaillée. On l'a détectée via une spectroscopie, c'est-à-dire en décomposant sa lumière comme un arc-en-ciel décompose la lumière du Soleil. Et les éléments chimiques présents dans son atmosphère laissent leurs traces dans sa lumière.

Comment expliquer qu'une planète puisse être seule, sans soleil à proximité ?

Il y a deux possibilités. A l'heure actuelle, on ne peut pas dire laquelle est la plus plausible. Soit elle s'est formée comme une naine brune, autrement dit une étoile ratée parce qu'elle n'a pas fait de fusion nucléaire. Mais ce serait alors une naine brune de masse planétaire.

Ou bien, elle a pu se former comme toute autre planète dans un disque de poussière autour d'une étoile. Elle aurait pu ensuite être expulsée.

Dans quelle mesure peut-on dire qu'un tel objet est une planète et non pas une "naine brune" ? Quels sont les critères actuels pour dire qu'il s'agit d'une planète ?

Il y a une définition basée sur la masse. Tous les objets qui font moins que 13 masses de Jupiter sont des planètes et tous ceux qui font plus sont des naines brunes. De ce point de vue, CFBDSIR2149 est clairement dans le domaine des planètes.

Faut-il revoir la définition du mot planète?

Selon la définition d'une planète, celle-ci doit tourner autour d'une étoile. C'est pour cela que, dans un cas comme celui-là, on doit parler de "planète errante", ou "flottante", car ce n'est pas une planète standard.

Mais il faudrait éventuellement revoir la définition sur la masse parce qu'il pourrait y avoir des objets qui se forment comme des naines brunes, mais ayant une masse planétaire, ou des objets qui se forment comme des planètes en orbite autour d'étoiles mais avec une masse supérieure à ce que dit la définition actuelle.

Le statut des planètes les plus petites a changé il y a quelque années (exemple de pluton), on pourrait faire de même avec les plus massives.

Quel est l’intérêt scientifique d'une telle découverte ?

Comme elle est isolée, CFBDSIR2149 est beaucoup plus facile à étudier que les exoplanètes que l'on recherche et qui elles orbitent autour d'autres étoiles. C'est en quelque sorte un prototype, un cobaye, qui nous permet d'étudier plus facilement les exoplanètes et ainsi de les découvrir plus facilement.

Il fut un temps, les scientifiques pensaient que les systèmes à une étoile étaient la règle. Finalement, il s'avère que des planètes tournent autour de deux étoiles, voire aucune. Quelle conclusion faut-il en tirer ?

Que la nature a plus d'imagination que les hypothèses scientifiques. Et peu à peu on découvre toute cette imagination de la nature en progressant prudemment et scientifiquement.

 

L.Be.

 

Image: ESO

15:07 Publié dans Astronomie | Tags : astronomie, planète, soleil | Lien permanent | Commentaires (0) | | | | Pin it! |

Les commentaires sont fermés.