Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Envoyer ce Blog à un ami | Avertir le modérateur

07/11/2012

Les Européens rêvent de la Lune

Reporters_10421189_h.jpg

Pendant que Curiosity arpente la planète rouge, les Européens développent un projet d'"alunissage automatique".


 Un rover pourrait rejoindre le pôle sud de notre satellite naturel en 2019. Celui-ci aurait à son bord de nombreux instruments scientifiques mais aucun astronaute. L'idée est de déposer ce module super-équipé grâce à un atterrisseur lunaire automatique développé par Astrium, la filiale espace d'EADS.

 Fin octobre, la société a présenté les conclusions de son étude sur la conception d'un tel engin qui permettrait "un alunissage précis et en douceur". Un début, puisque la "phase B1" de cette étude doit encore être passée au crible lors de la conférence ministérielle des vingt pays membres de l'ESA, l'Agence spatiale européenne, qui se déroulera les 20 et 21 novembre prochains à Naples. Les ministres devront alors trancher entre un "go" ou un "no go". En d'autres termes, ils décideront si oui ou non une suite sera donnée au projet.

 Astrium a estimé le coût de la mission, d'une durée de base de 6 mois, à quelques 500 millions d'euro (celui de Curiosity est estimé à 2 milliards d'euro).  Et tout est compris, aussi bien la validation des technologies, la construction de l'alunisseur et les essais, que son lancement et son exploitation, assure la société dans un communiqué.

 Au Figaro.fr, Bernard Foing (ESA) explique que la mission "permettra de tester sur la Lune la faisabilité d'une éventuelle expédition habitée vers Mars".  Mais ce n'est pas tout car la Lune garde les séquelles d'un passé fort intéressant pour les chercheurs voulant accroitre leur connaissance de notre système solaire. Notre brave satellite a en effet "gardé intactes les traces du bombardement météoritique survenu il y a plus de 4 milliards d'années." Une aubaine que les scientifiques veulent exploiter.

 En 1994, puis en 2006, l'Agence spatiale européenne s'était déjà penchée sur le sujet mais les missions n'avaient pas abouti. Ce tout nouveau projet semble avoir plus de chance selon le site Futura-Sciences qui note que, contrairement à ses deux prédécesseurs, celui-ci peut compter sur le soutien de l'Allemagne, et le fait qu'une partie de son financement soit d'ores et déjà trouvé. Réponse le 21 novembre.

 L.Be.

Image: SSPL/Reporters

18:52 Publié dans Instruments | Tags : lune, astrium, européens, alunnisage | Lien permanent | Commentaires (0) | | | | Pin it! |

Les commentaires sont fermés.