Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Envoyer ce Blog à un ami | Avertir le modérateur

22/10/2012

Du sucre près d’un autre Soleil

sucre.jpg

Une molécule de sucre s’est formée à proximité d’une jeune étoile.

Une molécule de sucre a été détectée dans l’environnement proche d’une jeune étoile semblable à notre Soleil, et qui se situe à environ 400 000 années-lumière de la Terre. Une découverte que l’on doit à une équipe d’astronomes et d’astrochimistes menée par Jes Jørgensen, de l’Institut Niels Bohr au Danemark. Une équipe internationale qui a su regarder dans la "bonne direction" pour la trouver.

Utilisant des données collectées par les radiotélescopes d’ALMA (Atacama Large Millimeter/Submillimeter Array), ils ont trouvé du glycolaldéhyde dans le gaz entourant une jeune étoile de type solaire, appelée IRAS 16293-2422.


 
Sous le nom officiel de cette molécule se cache en fait "un précurseur des sucres, assure Cécile Favre, post-doctorante et membre de l’équipe à l’origine de la découverte. C’est un ingrédient clé menant à la formation du ribose (molécule du vivant) que l’on trouve dans l’ARN", un élément tout aussi important pour la vie que l’est l’ADN, cette molécule qui transporte l’information génétique des organismes. D’où tout l’intérêt que lui portent les scientifiques. En d’autres termes, cette forme de sucre est une molécule qui a pu jouer un rôle clé dans le développement de la vie telle que nous la connaissons sur Terre.

"Auparavant cette espèce moléculaire avait déjà été détectée dans deux régions de formation d’étoiles mais dans lesquelles se forment des étoiles beaucoup plus massives que notre Soleil. Il s’agit ici d’une découverte plus intéressante, car IRAS 16293-2422 est d’une masse comparable à celle de notre étoile" explique l’astronome. Et pour percer les mystères de notre propre système solaire, il était important de trouver un système analogue.

Par ailleurs, les molécules de sucre ont, dans ce cas-ci, été détectées à une distance à l’étoile comparable à celle qui sépare Uranus du Soleil. Elles sont donc "au bon endroit" mais également "au bon moment" pour, peut-être, être incorporées aux futures planètes.

Les scientifiques privilégient un scénario particulier à l’apparition de la vie sur Terre. Un processus qui a pu se répéter ailleurs et selon lequel les molécules d’intérêt prébiotique auraient été "amenées par des petits corps du système solaire, tels que les astéroïdes, météorites et/ou comètes", explique Cécile Favre.

Mais "quel degré de complexité ces molécules peuvent-elles atteindre avant d’être intégrées aux nouvelles planètes ? La réponse à cette question pourrait nous renseigner sur la façon dont la vie peut apparaître quelque part, et les observations d’ALMA s’avèrent essentielles pour lever le voile sur ce mystère" souligne Jes Jørgensen, principal auteur de l’étude, dans un communiqué. "La sensibilité élevée d’ALMA a été très importante pour cette étude", alors même que le réseau d’antennes est encore incomplet.

"Avec d’autres équipes également, nous allons ensuite rechercher d’autres molécules d’intérêt prébiotique dans d’autres régions où se forment étoiles et planètes, afin de voir si elles sont présentes et afin de mieux comprendre leurs mécanismes de formation dans le milieu interstellaire ", poursuit la post-doctorante française.

Si pour cette découverte, seules les données d’ALMA ont été utilisées, de nombreux autres instruments et équipes scientifiques à travers le monde tentent de percer les mystères de la vie.

En avril dernier, une étude franco-allemande (voir LLB du 18/04) suggérait d’ailleurs que des ingrédients de l’ancêtre de l’ADN se développent naturellement dans le milieu interstellaire et notamment sur les comètes. Jusqu’à maintenant, une chose est sûre, en divers endroits, l’Univers voit se former des briques fondamentales de la vie.

Leslie Berdelou

08:33 Publié dans Astronomie | Tags : sucre, soleil, alma, glycolaldehyde | Lien permanent | Commentaires (1) | | | | Pin it! |

Commentaires

Après l'alcool trouvé dans l'espace maintenant le sucre le sucre....bientôt le pétrole....

Écrit par : sophos | 22/10/2012

Les commentaires sont fermés.